Le Doute

On ne peut point comprendre une seule chose du monde si l’on n’a connaissance de ce que j’ai découvert ce sept avril mil huit cent quatre-vingt onze ; et, à la lumière de cette pensée -si j’ose dire-, j’affirme que tous sommes des êtres pauvres et inconscients. L’ensemble de nos « savoirs » n’a jamais qu’été véritable dans nos esprits ; sachez le.

Lire la suite →