Éveiller les enfants au jeu de rôle.

Quoi de plus adapté que le Jeu de Rôle pour nos chères têtes blondes ? Après tout, ce sont eux qui ont l’imagination la plus débordante et qui l’exploitent sans cesse dans leur propres jeux. Alors pourquoi ne pas l’entretenir en transmettant la flamme rôlistique ?

Bon déjà, il faut qu’un adulte soit motivé, mais ça, c’est évident. Ce qui l’est un peu moins, c’est la manière d’éveiller le bambin à ce bel art.

Pour commencer, tout dépend de la tranche d’âge. Je peux affirmer de mon expérience d’animateur que l’incarnation dans un rôle précis tel que dans les JdR* traditionnels est possible aux environs de 8 – 9 ans. Avant cet âge, mieux vaut donner un cadre global plutôt qu’une personnalité propre à chacun, car les enfants auront plus de facilité à s’imaginer l’univers s’il doivent se concentrer ailleurs que sur eux-même. Finalement, on obtiendra sûrement une sorte de conte interactif où on proposera des choix. On s’éloigne un petit peu du JdR mais autour de 5 ans, c’est plutôt un bon début et les enfants sont généralement enthousiastes.

Pour les grands, disons 8 ans et plus,  on peut leur faire créer des fiches personnage, leur donner un inventaire, une mission. Cependant, il faut choisir une aventure et un univers correspondant à leur centres d’intérêt car il ne faut pas s’attendre à des efforts exceptionnels de concentration. On doit rester simple, créer des aventures assez linéaires et comportant des embûches auxquelles il pourront trouver une solution. Ne les mettez pas tout de suite face à un lac d’acide avec pour seul équipement une petite cuillère.

Enfin, il existe un JdR pensé pour cette jeune audience,  Petits détectives de monstres. C’est un jeu édité par La Loutre rôliste (également éditeur français du JdR Blacksad) et adapté pour les enfants à partir de 3 ans. Il propose un univers simple, accessible et expansible, mettant en scène des enquêteurs à la recherche de monstres aux particularités toutes différentes. J’avoue ne pas l’avoir encore testé, mais il me tarde vraiment d’y plonger avec un petit groupe test !


En s’éloignant un peu plus du JdR papier, on peut élever l’activité en grandeur nature, où les enfants ont besoin de bouger pour réussir leur quête. On leur laisse créer un personnage et les embarque dans une aventure scénarisée avec des étapes qu’ils doivent réussir pour continuer. Finalement, cela ressemble environ à une chasse au trésor… en plus immersive, car il n’y a aucune limite au degré de réalisme. Déguisements, décors, musique, tout est bon pour motiver les enfants.

Bref, je pense que le JdR n’est absolument pas réservé à un public mature. Il est très facilement adaptable à partir du moment où l’on est conscient des joueurs auxquels on s’adresse. Je pense qu’il est primordial de passer du temps à décrire, à expliquer, à aider, afin que l’histoire semble fluide pour les (très) jeunes rôlistes. De manière générale, un MJ doit toujours être conscient de son audience. Il ne joue en aucun cas uniquement pour lui-même et se doit d’adapter son récit et sa manière de raconter à ses joueurs, surtout lors d’initiations, afin de donner envie de continuer à jouer.

— Meseer

*Lexique rôliste

3 commentaires sur « Éveiller les enfants au jeu de rôle. »

  1. Salut !
    Je suis le gars du mail, et de erhelito blog !
    Ton nouveau blog est super !
    Je suis au collège, et on est un groupe de copains à faire du jeu de role !
    Au debut, on jouais par terre, maintenant, on est un club officiel !!!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s